1915-1920, le corps expéditionnaire russe en France – exposition et projection à la MJC Lillebonne du 16 au 20 janvier 2018

Créé le 

A partir du mardi 16 janvier 2018, et jusqu’au samedi 20 janvier, la MJC Lillebonne nous propose à la Galerie 1er degré, une exposition sur le corps expéditionnaire russe en France 1915-1920 !

Une part méconnue de l’histoire de la première guerre mondiale.

moujiks-mjc-lillebonne-nancy

Une exposition qui commence par une projection mardi 16 à 19h…


Découvrons le destin de ces soldats : vernissage et projection suivis d’un débat sur le film « 20.000 moujiks sans importance ».
Echange avec Éric Molodtzoff, petit-fils de Michel Molodtzoff, soldat de la 1re brigade spéciale russe à La Courtine.

—————

L’EXPOSITION


La Courtine 1917 Héros, mutins, proscrits… C’était il y a un siècle, en France, au cœur de la grande guerre.

Vingt mille soldats russes combattaient sur le front de Champagne. Ils avaient été échangés par le Tsar Nicolas II contre armes et munitions.

Après l’hécatombe du Chemin des Dames en avril 1917, ils se révoltèrent et défilèrent le 1er mai avec le drapeau rouge et au son de la Marseillaise.

Assaut-chemin-des-dames

Assaut français sur le Chemin des Dames (Archives du Queensland, Australie)

Éloignés du front et internés au camp de La Courtine (Creuse) à la fin juin de la même année, dix mille d’entre eux se mutinèrent et élirent leur conseil de soldats (soviet) exigeant de rentrer en Russie où le Tsar avait abdiqué à la suite de la révolution de février.

Quelques semaines plus tard, en septembre 1917, ils furent réprimés au canon par des forces russes « loyalistes » épaulées par cinq mille soldats de l’armée française. En trois jours, huit cents obus furent tirés sur les mutins retranchés dans le camp. Le nombre exact des victimes est encore aujourd’hui inconnu.

La majorité des survivants connut le bagne dans des compagnies de travaux forcés. Cinq mille d’entre eux furent déportés dans des groupes disciplinaires en Algérie. Ils ne furent rapatriés en Russie soviétique qu’en 1919-1920.

Quelques-uns de ces moujiks, paysans russes de rang social peu élevé, firent le choix de rester en France.

—————-

Exposition proposée par L’Association « La Courtine 1917 » et le Centre Pouchkine de Nancy, ouverte du lundi au samedi de 9h à 18h.

—————-

M.J.C LILLEBONNE – St EPVRE

14, rue du Cheval Blanc
54000 Nancy
 03.83.36.82.82

nancy-source-lillebonne

le site de la MJC Lillebonne – ici

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *