histoire de rues – l’Arsenal de Nancy

Créé le 

La place de l’Arsenal rappelle le nom de l’arsenal construit en 1550 par Charles III, lieu déjà connu au temps de René II sous le nom d’ancienne artillerie.

nancy histoire de la place de l'arsenal  ancien arsenal ducal nancy

nancy place de l'arsenal histoire

L’école Saint Jean-Baptiste de la Salle ouvre place de l’Arsenal le 2 octobre 1931.


Etymologie

dār as-sinā’a ou dar’as san’a signifie dans le monde arabo-musulman du IXe siècle une « maison de commerce » ou « maison de fabrication », en particulier navale.
Ce terme se diffuse au XIe siècle, probablement avec les rudiments des techniques navales, dans l’espace français atlantique et le long des rivages catalans de la Méditerranée. Parmi ses héritages, notons la darse qui désigne à l’origine le bassin de réparation.

Le mot « arsenal » n’apparaît en français sous son sens complètement préservé qu’au XIIIe siècle.

Dans le sens premier du terme, un arsenal est un établissement militaire, qui peut être « royal » ou « national », un lieu où l’on construit, entretient, répare et préserve les navires de guerre et où leurs équipements et avitaillements sont assurés. Dans un sens moderne datant du XVIIe siècle, en dehors de toute référence exclusive au monde maritime, l’arsenal désigne un lieu de fabrication des armes et des munitions. Il indique par extension au siècle suivant un dépôt de matériel militaire et d’armes, ou, de façon triviale, une grande quantité d’armes.

 

nancy-arsenal-1900
carte postale Nancy Hier, l’arsenal début XXe

L’arsenal du duché de Lorraine, fut édifié au milieu du XVIe siècle par Charles III, sur demande de la régente du duché de Lorraine, Chrétienne du Danemark (1545-1552).
Achevé en 1552, c’était l’arsenal le plus réputé et le plus garni d’Europe. Ce n’était pas seulement un dépôt de munitions mais aussi un établissement où l’on fabriquait et réparait les armes.

A l’intérieur se trouvaient les forges, fonderies et moulins à poudre et des hommes étaient spécialisés dans la fabrication d’armements.
Jean de Chaligny (il créa une célèbre couleuvrine aux armes de Lorraine et au portrait de Charles III), puis ses deux fils, furent les plus célèbres fondeurs et sculpteurs de l’artillerie des ducs de Lorraine.

 

couleuvrine jean de chaligny charles III nancy
images musée lorrain

Cette couleuvrine, fierté ducale, représente la capacité technique du duc à forger ses armes, même si dans la réalité nombre d’entre elles sont achetées à l’étranger.

 

statue equestre nancy charles 3 chaligny

La statue équestre du duc, conservée au Musée Lorrain de Nancy, fut également produite dans cet arsenal après une commande passée le 1er juin 1621 auprès des Chaligny, qui se ont inspirés des modèles florentins très en vogue à l’époque.

————-

La place de l’Arsenal est la troisième place créée dans le vieux Nancy, au centre du Haut-Bourget.

plan de nancy 1611 claude de la ruelle

Cet arsenal se trouvait autrefois sous les remparts.

Le 1er août 1624, un inventaire de l’arsenal, établit par Arnauld, contrôleur de l’artillerie lorraine, montre toute son importance ; ainsi s’y trouvait notamment 21 canons de trois tailles différentes ; 17 couleuvrines de cinq tailles différentes ; 4 mortiers, 2 bombardes, des centaines d’arquebuses, des veuglaires, des crapauds, des chariots d’orgue (ancêtres des mitrailleuses)…

Cette formidable artillerie tomba entre les mains de l’armée française en 1633.

En 1670, le maréchal de Créqui, dépouilla l’arsenal de Nancy, en emportant notamment la « Grande Couleuvrine de Lorraine », longue de 22 pieds (un peu plus de 7 m) pour la remettre au roi de France, Louis XIV.

Une salle de culte fut installée dans l’arsenal en 1739 pour un régiment suisse.

En 1776, il servit de magasin et, en 1793, de lieu de stockage pour les munitions et les denrées pour les troupes alors stationnées à Nancy.

————-

Il ne reste aujourd’hui que le bâtiment où l’on peut admirer les deux portes monumentales surmontées de trophées militaires, bombarbes et quelques gargouilles.

jean baptiste de la salle nancy place de l'arsenal

porte-arsenal-nancy

A l’intérieur se trouvait une cour bordée d’arcades qui abritaient les ateliers et une belle cheminée monumentale.

-En face de l’arsenal, se trouvait le prieuré Notre-dame, fondé au XIe siècle par Thierry II et détruit lors de la révolution.
Le portail, seul vestige roman se trouve au musée lorrain.

 

portail-prieure-notre-dame-nancy

La place occupe l’ancien emplacement du prieuré et d’une partie d’un vieux cimetière dans lequel était enterrée presque toute la population du vieux Nancy.
C’est à cause de ce cimetière appelé cimetière du Terreau dans lequel se trouvait une petite chapelle dédiée à saint Claude que la rue des Etats s’appelait jusqu’en 1867 rue des Morts.

 

————–

porte-cintre-arsenal-nancy

Grande porte en plein cintre avec des pilastres doriques et à entablement à fronton rectangulaire contenant jadis les armoiries de Lorraine et du Danemark ; deux volutes, aux extrémités, contiennent les têtes d’un homme et d’une femme.

 

porte-arsenal-nancy-pilastr

Porte en plein cintre à pilastres doriques piquetés et entablement à fronton rectangulaire contenant aussi les armoiries ducales ; au-dessus figure un trophée d’armes représenté à l’Antique.

 

porte-arsenal-nancy

Entablement avec fronton rectangulaire à cartouche vide (contenant les armes de Lorraine et du Danemark) surmonté d’un trophée d’armes ; deux « bombardes » figurent sur l’entablement et deux gargouilles (un dragon et un chien) surveillent l’ensemble.

 

trophee-arme-arsenal-nancy-

Trophée d’armes avec armure, casque et bouclier figurés à l’antique (le bouclier rectangulaire de gauche comporte les attributs de Mercure ; celui de droite, ovale, contient la tête de Méduse) ; une torche a été placée en haut à gauche et des boulets métalliques aux pieds du trophée.

Bouclier du trophée d’arme avec la tête de Méduse

—————

Au fil du temps la place de l’Arsenal s’est appelée :

-place Notre-Dame
-1793 place Bruet
-1795 place de l’Arsenal
-1814 place Notre-Dame
-1837 place de l’Arsenal

——————

Attardez-vous au restaurant éponyme sur la place, une adresse fort gourmande en vieille ville !

restaurant-arsenal-nancy

——————

sources
Patrimoine de Lorraine
Promenades en vieille ville de Nancy – Jean-Marie Cuny

————–

Toutes les pages « Histoires de rues » de NancyBuzzici

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *