quel avenir pour le tram ? lancement de la concertation publique

Créé le 

La Métropole ouvre une grande concertation publique du 27 novembre au 27 janvier 2018 afin de construire ensemble la future la ligne de tram.

concertation-tram-nancy

La première réunion publique, réunion de lancement de la concertation préalable sur le renouvellement et l’extension de la ligne 1 de transports en commun aura lieu le jeudi 30 novembre 2017 à 18h45 au Centre Prouvé à Nancy…

Celle-ci sera diffusée sur internet, en direct, sur la chaîne Youtube du Grand Nancy.

invitation-concert-Ligne-1-

Une nouvelle étape importante a été franchie, le 15 septembre dernier, dans le projet de renouvellement et d’extension de la ligne 1 du réseau Stan avec un débat, devant le Conseil métropolitain, lié à la présentation des hypothèses qui seront soumises à la concertation préalable.

 

Plan general Stan 2013 02-07-2013 allégé

La ligne 1 du tram, qui transporte  45 000 voyageurs par jour, arrive à  saturation. Cette ligne fait l’objet d’une étude depuis 2014 concernant son avenir, et notamment  le remplacement du matériel roulant, à  l’horizon 2023, préconisée par le  rapport de l’État.

Depuis le mois de février, 31 réunions de présentation ont été organisées notamment pour les conseils municipaux de l’ensemble des communes de la Métropole.

 

QUEL AVENIR POUR LA LIGNE 1 DU RÉSEAU STAN ?

 

nancy-tram-2017

Son renouvellement et ses projets d’extension visent à offrir un système de transport performant, robuste et fiable, qui corresponde mieux aux besoins des usagers d’aujourd’hui et de demain.


LA NÉCESSITÉ DE CHANGER

Au début des années 2000, la Communauté urbaine du Grand Nancy a choisi la technologie TVR (Transport sur voie réservée) pour équiper la Ligne 1 de son réseau de transports en commun.

Ce matériel roulant hybride pouvait circuler aussi bien sur un rail central pour la majeure partie de son tracé, ou sur route notamment pour gravir la forte pente menant au Plateau de Brabois. Il a permis de s’affranchir du relief mais il a subi des dysfonctionnements et ne peut perdurer au-delà de 2022, date à laquelle le TVR générera des coûts de maintenance bien trop élevés. Il faut donc changer de technologie car le véhicule n’est plus fabriqué.

Le projet de renouvellement et d’extension de la Ligne 1, la plus fréquentée, est l’occasion de faire passer sa capacité de 45 000 voyageurs/jour à 65 000 pour répondre aux besoins estimés dans l’avenir.

———–

« Avec le lancement de la concertation préalable dédiée au renouvellement et l’extension de la ligne 1 de tram, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour notre Métropole.

A l’horizon 2023, nous serons dotés d’un transport moderne, performant et confortable, capable d’accueillir 65 000 voyageurs par jour.

L’objectif est de créer une véritable colonne vertébrale, pour les 30 ans à venir, qui irriguera le quartier de Vand’Est-les Nations à Vandoeuvre-lès- Nancy, dans le cadre du nouveau Programme de Renouvellement Urbain, Artem, Nancy Grand Coeur, les Rives de Meurthe, Saint-Max et Essey-lès-Nancy.
Le projet desservira également le Technopole Henri Poincaré, le CHRU, les universités et les nombreuses entreprises implantées. …. »  André Rossinot


Chacun pourra s’exprimer sur plusieurs points majeurs.

Tout d’abord le choix du matériel roulant entre un tramway sur rail et un tramway sur pneu sur le tracé de base qui reliera les casernes Kléber à Essey-lès-Nancy au boulevard de l’Europe à Vandœuvre-lès-Nancy jusqu’au carrefour Jeanne d’Arc.

Trois variantes sont proposées pour répondre à la vraie difficulté de la montée de Brabois pour desservir le Technopole Henri Poincaré, du CHRU, des universités et des nombreuses entreprises implantées :

– Variante 1 : en Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) sur le tracé actuel avec une correspondance en temps réel.
– Variante 2 : en tramway par l’avenue du Général Leclerc, avec une solution alternative par la rue Jean-Jaurès à Vandœuvre-lès-Nancy.
– Variante 3 : en tramway par le boulevard des Aiguillettes et le Jardin botanique Jean-Marie Pelt à Villers-lès-Nancy, via un tunnel.


LE TRAMWAY SUR RAILS

Offrant jusque 300 places, le tramway sur rail permettrait de transporter 65 000 voyageurs chaque jour.
La voie ferrée sur laquelle il circule permet des interconnexions avec des trains. Ce matériel choisi par de nombreuses grandes agglomérations françaises (Strasbourg, Dijon, Besançon…) est produit par plusieurs constructeurs.
Sa durée de vie est estimée à 30 ans (contre 15 ans pour le Bus à Haut Niveau de Service).
Son principal inconvénient : son incapacité à circuler sur des pentes supérieures à 8,5 %.


LE TRAMWAY SUR PNEUS

Lui aussi pourrait transporter 65 000 personnes par jour.
Et contrairement à son concurrent sur rails, il peut gravir des pentes (jusqu’à 13%) et s’insérer plus aisément dans la ville.
En revanche, il est incompatible avec des interconnexions tram-train et, surtout, il n’y a qu’un seul constructeur. Enfin, si la durée de vie du matériel est de 30 ans, la plateforme exige de grosses réparations tous les 10 ans.


LE BHNS (Bus à Haut Niveau de Service)

Déployé sur la Ligne 2 du réseau Stan, le BHNS permet de transporter 45 000 à 50 000 voyageurs par jour.
Ce serait insuffisant pour répondre aux besoins de la Ligne 1, qui serait saturée dès sa mise en service. La transformation de la ligne en BHNS impliquerait de reprendre les stations, d’élargir la voirie pour permettre aux véhicules de se croiser en toute sécurité (rue Saint-Jean par exemple) et donc de rétrécir les trottoirs.

 



Trois options d’extension de la ligne sont également proposées :

Option 1 : depuis le boulevard de l’Europe jusqu’à Roberval aux confins d’Heillecourt, d’Houdemont et de Vandœuvre-lès-Nancy, permettant une connexion aux réseaux ferroviaires et autoroutiers ou une interconnexion de type tram-train.

Option 2 : création d’une branche supplémentaire à partir du carrefour du Vélodrome par le boulevard des Aiguillettes en direction de la Faculté des sciences et le Val de Villers, sur lequel l’Université va engager un projet de développement important.

Option 3 : extension depuis le site Kléber à Essey-lès-Nancy jusqu’à la zone d’activité de la Porte verte.

 

REMPLACEMENT DE LA LIGNE ACTUELLE

projet-tram-nancy-1

La ligne partirait de la station Kléber à l’Est (Essey-lès-Nancy) jusqu’au centre hospitalier régional à Brabois avec la création d’une nouvelle branche destinée à desservir le quartier des Nations (Vandoeuvre-lès-Nancy).


REMPLACEMENT ET DÉVELOPPEMENT DE LA LIGNE ACTUELLE

projet-tram-nancy

A l’Est, le tramway partirait de la Porte Verte (Essey-lès-Nancy) et comprendrait deux branches à l’autre extrémité : le campus des Aiguillettes (Villers-lès-Nancy) d’un côté, et Roberval (Vandoeuvre-lès-Nancy) de l’autre. La montée vers Brabois se ferait depuis la station Vélodrome en Bus à haut niveau de service (BHNS) qui desservirait non seulement le CHRU mais aussi l’ensemble du Plateau de Brabois.

 —————

Pour faire vivre cette concertation, des notices de présentation du projet et une exposition sont mises à disposition au siège de la Métropole du Grand Nancy et dans chacune des 20 mairies du territoire.

Des réunions publiques, des ateliers participatifs et présentations en plein air, sont proposés dans des sites à proximité du tracé.

Vous pourrez donner votre avis sur la plateforme de concertation numérique www.avenirligne1.jenparle.net ou dans les registres disposés dans chacune des 20 mairies, et au siège de la Métropole du Grand Nancy.

———

Vous vous sentez concernés, voulez donner votre avis, vous informer …

concertation-tram-nancy-2


Calendrier des rencontres

 

nancy-tram-reunions-publiqu

14 Rencontres, atelier, réunions sont prévues jusqu’au 25 janvier 2018

Concertations le soir, échanges en milieu de journée …
Vous pouvez consulter le calendrier en ligne – ici

_____________________

metroole du grand nancy

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *