les inondations du 9 et 10 novembre 1910

Créé le 

Dans l’Est, les rivières ont débordé. La Vezouse, la Mortagne, la Meurthe ont rapidement grossi en Meurthe-et-Moselle et sur de nombreux points ont envahi les quartiers bas des agglomérations qu’elles traversent.

 

nancy-inondation-1910-pep

 

A Nancy, la crue de la Meurthe a été particulièrement rapide dans l’après-midi de mercredi et atteignait jusqu’à 12 centimètres par heure…

nancy-inondation-1910-pixer

La police et les pompiers ont en toute hâte pris les mesures nécessaires pour parer à toute éventualité dans le quartier de la prairie de Tomblaine où les eaux envahissaient les jardins et la route de Nancy à Tomblaine, inondant les rez-de-chaussée de maisons situées en contre-bas.

La crue est des plus rapides, on peut constater que le niveau de la rivière augmente de 10 centimètres par heure.

 

nancy-inondation-1910-meurt

La Moselle a de son côté envahi diverses bourgades et la Seille a grossi avec une nouvelle intensité.

Sur plusieurs points des environs de Nancy, des routes sont submergées et le passage y devient impossible, notamment du côté de Bouxières-aux-Dames, Millery, Dieulouard, de Moncel-sur-Seille à Pettoncourt (Lorraine annexée).

Extrait « Le Temps » novembre 1910

nancy-inondation-1910-st-ge

____________

source http://cpascans.canalblog.com/

cartes postales anciennes Nancy-Hier

 

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *