le tramway revient sur le viaduc Kennedy !

Créé le 

Construit de 1962 à 1966, le viaduc Kennedy était vu comme la plus importante artère routière de la ville. Une conception typique de ces  années « béton ». 
Parmi les 200 ouvrages d’art que compte le Grand Nancy, il fait l’objet d’une politique d’analyse et de maintenance préventive.

travaux sur le viaduc kennedy nancy

En juillet dernier lors d’une de ces interventions de maintenance, une poutre défectueuse a été identifiée par les équipes de la Métropole.
Des travaux de soutien ont été engagés forçant les tramways en direction de Brabois à dévier leur trajet par les rues Saint-Léon, Poincaré, Jeanne d’Arc et Mondésert.  .
Qu’en est-il aujourd’hui ?

cconstruction du viaduc kennedy nancy 1964
Image Est républicain
poutre de soutien nancy viaduc kennedy

Long de 340 mètres, le viaduc est composé de 10 travées longues de 34 mètres chacune et formée de 7 poutres principales à chaque fois.

C’est sur l’une de ces poutres qu’a été constatée la rupture de quelques brins d’acier dans le béton armé. Un étaiement a été mis en place cet été.

—————

RETOUR A LA PRESQUE NORMALE CE 31 AOUT

En surface les travaux vont bon train pour permettre aux tramways de reprendre leurs courses habituelles pour la rentrée scolaire, ce 31 août  2020,  ainsi que nous l’ont expliqué Henri Chanut, vice-président délégué à la voirie de la métropole et Patrick Hatzig, vice-président de la Métropole délégué aux Mobilités.

Les tramways pourront de nouveau circuler sur le viaduc à condition de ne pas se croiser et se trouver ainsi de façon concomitante sur le viaduc.
Les travaux en cours permettront aux tramways, grâce à une déviation de trajet in situ, de rouler en mode non guidé sur une des voies automobiles au niveau de la poutre endommagée, en éloignant ainsi la charge ( puisque la poutre en question se trouve en bordure ouest du viaduc ).

Une situation qui réduira à une voie le couloir automobile sur le viaduc mais ne devrait pas se prolonger au delà de la Toussaint.

Après cette date, les tramways passeront toujours en alternance, marquant un arrêt soit vers la rue Mondésert, soit plus au nord sur le viaduc, mais pourront de nouveau rouler électriquement sur une voie propre avec un aménagement plus abouti. 
La circulation automobile se fera de nouveau sur les deux voies habituelles.

QUID DES FREQUENCES ?

Peu de modification dans les horaires du tram. Une minute de plus entre chaque passage, c’est ce qui est prévu, soit 6 minutes au lieu de 5.

Quant à la réparation  définitive du viaduc, rien n’est encore établi, des analyses devant encore être faites.

On peut néanmoins se questionner sur la pérennité de tels ouvrages, conçus selon des techniques d’une aire béton qui n’a plus cours et qui faisait aussi régner la voiture en maître dans nos villes.

Allons-nous un jour vers la démolition d’un tel ouvrage à l’instar de nombreuses agglomérations, modelant de nouveaux visages à nos paysages urbains…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *