la cuisine du jardin avec les pissenlits !

Créé le 

Les jours qui arrivent vont retrouver beaucoup d’entre nous dans nos jardins. Et en Lorraine nous sommes nombreux à avoir cette chance.

salade de pissenlits

Ces jours de confinement seront l’occasion de renouer avec un mode de vie qui pourra ressembler parfois à celui de nous aïeux. La cuisine du jardin ça existe même avec ces envahisseurs que nous appelons « mauvaises herbes » mais qui peuvent se révéler des partenaires culinaires.

Avec ma grand-mère, nous les ramassions, alors on file en cuisine avec les pissenlits :)…

SES PROPRIETES

Le site Doctissimo nous informe que : le pissenlit est une plante dont les bienfaits ont été découverts dès l’Antiquité, mais n’ont été démontrés qu’au XVIe siècle. Le pissenlit possède de nombreuses propriétés, entre autres celle d’être un dépuratif, un diurétique, une plante efficace contre les calculs biliaires et rénaux, utile contre l’inappétence ou certaines maladies de la peau.
On recommande cependant de ne pas prendre au-delà de la dose quotidienne, qui est de 30 g pour les feuilles et 15 g pour les racines. Pour toutes les personnes allergiques à cette famille de plantes (astéracées), toutes les personnes sous traitement anticoagulant ou souffrant d’une maladie de la vésicule biliaire ou d’une maladie cardiaque, il est fortement déconseillé d’en boire ou d’en manger.

Le pissenlit est une plante à tige creuse, qui comporte un capitule solitaire plat et de couleur jaune : ce sont là ses fleurs, qui sont ligulées. Cette couleur toute particulière est visible de mai à novembre, lorsque le capitule est fleuri et donc prêt à être récolté. C’est une plante herbacée particulièrement vivace, avec une souche épaisse et une racine qui peut descendre jusqu’à 50 cm dans le sol.



C’est maintenant qu’on les ramasse alors qu’ils sont encore petits pour les cuisiner en salade, en fleurs les feuilles deviendront amères.

On commence par prendre soin de bien les laver dans de l’eau vinaigrée pour éliminer éventuellement les petits insectes qui pourrainet y avoir trouver refuge. Après les avoir bien rincés, on les assaisonne pour une salade avec des lardons et des oeufs mollets. Des petits croutons pour les plus gourmands ou les plus affamés.

Pourquoi aussi ne pas juste râper des oeufs durs dessus avec quelques pommes pommes de terre cuites à l’eau encore un peu tièdes.

Cuisine Addict


Originaire de Franche-Comté la « Cramaillotte » se prépare avec les fleurs de pissenlits. Autrement appelé « Miel de pissenlits » cette préparation qui n’est autre qu’une confiture.

France Bleu Sud Lorraine nous en donne la recette : 400 grammes de pétales de pissenlits (juste le jaune quoi), 1 orange, 1 citron (bios !), 1 kg de sucre de cristal, 1,5 d’eau et 2 g d’agar ager. On fait confiturer les pétales, l’orange et le citron une heure à feu doux, on ajoute le sucre et on cuit 45 minutes. 

Mais aussi celle du vin de pissenlit :
3 litres de fleurs qu’on fait bouillir dans 4 litres d’eau et qu’on va ensuite laisser infuser 24H avec 500 grammes de raisins secs, 3 oranges et 3 citrons bio qu’on tranche en rondelles, et 1 KG 750 de sucre.
Après avoir fait infuser tout ça, on le met dans une bonbonne non fermée et on laisse macérer 3 semaines. Ensuite on filtre, et on met en bouteille. A consommer 3 mois plus tard. Avec les raisins secs, qu’on peut réutiliser, on peut faire une délicieuse brioche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *