l’enclos des cigognes de Saint-Nicolas-de-Port

Créé le 

Dès 1444, on notait déjà la présence de cigognes en Meurthe-et-Moselle.

Après une longue période d’absence, on retrouve leurs traces au XIXème siècle.

 

enclos des cigognes de saint nicolas de port

Si vous passez par Saint-Nicolas-de-Port, faîtes un détour par l’enclos des cigognes !

cigognes

Depuis plus de 20 ans la ville accueille les cigognes et leurs bébés qui ne devraient pas tarder à naître …

A l’écart de l’agitation du centre, presque en bord de Meurthe, se trouve l’enclos des cigognes.
Allez-y avec vos enfants pour les observer, prenez votre appareil photo et surtout vos jumelles. L’accès est libre, ce n’est pas un parc animalier, mais simplement un enclos où les cigognes trouvent un refuge idéal en cette période de reproduction et de naissances.

L’enclos héberge une bonne trentaine de cigognes et près de 80 cigognes en liberté nichent sur le territoire de la commune.

_____________

En août 1976, une quarantaine de cigognes en migration fait étape sur les tours de la Basilique de Saint-Nicolas et les cheminées de la Brasserie.

basilique de saint nicolas de port

En mai 1992, alors que l’espèce se trouve menacée, des cigognes sont à nouveau observées sur le territoire de la commune.
Ce phénomène démontre que l’environnement portois est favorable à leur développement.

Forte de ce constat, le 27 octobre 1994, la Ville de St Nicolas de Port, en partenariat avec l’APRECIAL (Association de Protection et de Réintroduction des Cigognes en Alsace-Lorraine), inaugure le 1er enclos de réintroduction de la cigogne blanche en Meurthe et Moselle.

 

envclos des cigognes de saint nicolas de port

 

L’enclos de 600 m² permet de sédentariser l’échassier, qui au bout de 3 ans va perdre son reflex migratoire.
Une fois relâché, l’oiseau s’installe sur place.

La gestion de l’enclos répond à une règlementation sanitaire stricte.
Les animaux sont nourris par la Ville et soignés par un vétérinaire, titulaire d’un certificat de capacité délivré par le Ministère de l’Environnement.
Au printemps, les nouveaux nés sont bagués afin d’assurer un suivi scientifique permettant d’approfondir notre connaissance des cigognes.

Lors de sa création, 4 couples occupaient l’enclos.
En 20 ans, 480 cigogneaux sont nés, soit une moyenne de 24 naissances par an avec un record de 65 petits en 2014. Aujourd’hui, environ 80 cigognes en liberté nichent sur le territoire de la commune et notamment aux alentours de l’enclos.
L’opération a ainsi permis le retour de la cigogne sur le département comme à Nancy, au fameux parc de la Pépinière, ainsi qu’en Moselle et en Alsace.

 

La cigogne appartient à la famille des Ciconiidés.
Elle est protégée par la convention de Washington depuis 1973.

 

enclos des cigognes de saint nicolas de port

On reconnait la cigogne blanche (ciconia ciconia) à son grand bec pouvant atteindre 19 cm et ses longues pattes  rouges qui lui permettent de chasser dans les zones humides.

Un autre trait caractéristique de l’oiseau revient à son plumage, majoritairement blanc sur les plumes du corps et de la queue, appelées rectrices, et noir sur certaines plumes des ailes, les rémiges et les grandes couvertures.

Son poids varie entre 3 et 4 kg et elle peut mesurer jusqu’à 1,20 mètres de hauteur.
C’est un très bon planeur grâce à l’envergure impressionnante de ses ailes pouvant atteindre plus de deux mètres !
Le mâle est un peu plus grand que la femelle et son bec plus gros.

Elle est exclusivement carnivore.
Elle chasse dans les près humides ou les champs et se nourrit de petits rongeurs, de vers de terre, de petits poissons, de grenouilles, d’insectes ou encore d’escargots. Elle peut ingurgiter jusqu’à 500 gr de proies par jour selon la saison.

La longévité des cigognes peut dépasser 30 ans en captivité, mais rares sont les individus vivant plus de 20 ans dans le milieu naturel.

La cigogne communique par claquettements.
On dit qu’elle craque, craquette, claquette ou glottore ! Les sons émis, associés à des postures particulières, permettent aux oiseaux de communiquer dans différentes situations, comme la défense de leur nid, l’appel de leur partenaire et la reconnaissance.

 

La cigogne est un oiseau migrateur qui, afin de passer l’hiver au chaud, parcourt dès le mois d’août plusieurs milliers de kilomètres pour rejoindre l’Afrique saharienne et, pour les plus courageuses, l’Afrique du Sud.

Lorsque le climat s’adoucit en Europe, la cigogne revient afin de se reproduire.
Symbole de naissance et de renouveau, la rumeur locale dit que la cigogne pointe le bout de son bec à la Saint Valentin !
La saison des amours commence alors et se prolonge jusqu’au mois d’avril.

Sans perdre de temps, la cigogne se lance alors dans un impressionnant chantier afin d’accueillir ses petits : la construction du nid !
Il peut atteindre 500 kg (parfois plus), 2 mètres de diamètre et la hauteur d’un homme !Il est généralement installé sur le faîte d’un toit (église, maison), en haut d’un arbre ou sur une plateforme spécialement mise à disposition par la commune.

nid enclos des cigognes de saint nicolas de port

Ils sont réutilisés chaque année et étant fortement convoités, il est fréquent que les oiseaux se disputent la propriété d’un nid lors d’affrontements, parfois violents.

enclos des cigognes de saint nicolas de port

Entre 4 et 6 œufs sont pondus par an à 2 ou 3 jours d’intervalle.
Ils sont couvés à tour de rôle par le mâle et la  femelle.
Les cigogneaux naîtront après 30 jours de couvaison et pourront prendre leur envol au bout de 2 mois.
Une cigogne peut se reproduire à partir de sa 2ème année.
On reconnaît les bébés cigognes à leurs becs noirs.

_____________

La célèbre légende de la cigogne, également appelée « Légende du Kindelesbrunnen » est née en Alsace !


image listes et plaisirs

Précisément sous la cathédrale de Strasbourg, où il y avait, autrefois, un lac.
Dans ce lac, les âmes des enfants qui attendaient de venir au monde barbotaient et un gnome (gentil) naviguait à bord d’une barque argentée.

A l’aide d’un filet d’or, il attrapait les âmes des bébés pour les donner à la cigogne qui les déposait ensuite aux parents.

En Alsace, la légende veut que les parents qui veulent « commander » un bébé doivent déposer sur le rebord de leur fenêtre quelques morceaux de sucre.

Et pourquoi une cigogne ?
Cela est sans doute lié à leur retour au printemps en Alsace, synonyme de naissance et de renouveau.
De plus, leur long bec leur permet de débarrasser les champs et les marécages des serpents et autres animaux nuisibles à l’homme.

source neuf mois

 ____________________

L’enclos des cigognes de Saint-Nicolas-de-Port

enclos des cigognes de saint nicolas de port ville de saint nicolas de port

en permanence accessible aux gentils curieux !

Vous pourrez également faire le crochet en mairie pour recevoir un marque page souvenir à l’image des cigognes, il est offert par la Ville de saint6nicolas-de-Port.

Rue du Jeu de Paume – 54210 Saint Nicolas de Port

enclos des cigognes de saint nicolas de port

 

Un commentaire pour “l’enclos des cigognes de Saint-Nicolas-de-Port

    depoutot said:
    8 mai 2015 at 17 h 30 min

    bel article sur une particularité de la commune un pas vers l’ALCA http://france3-regions.francetvinfo.fr/lorraine/fusion-alca-alsace-lorraine-champagne-ardenne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *