histoire de rues – le passage Marceau

Créé le 

Un passage à la dérobée, une traboule qui part de la rue de la Commanderie au numéro 56 et mène jusqu’à l’avenue Foch, en face de la Tour de la Commanderie.
nancy histoire du passage marceau

De l’histoire, il reste surtout une imposte évocatrice d’une vie autrefois moins endormie et quelques inscriptions délavées !
Mais grâce à de précieuses personnes dans le groupe Nancy rétro de facebook, j’ai pu réunir de nombreuses informations et images peu connues 🙂 …

nancy histoire du passage marceau

Des anciennes inscriptions publicitaires sont encore visibles en pénétrant sous l’arche ( avec un peu de courage car le passage est aujourd’hui utilisé pour d’autres aisances …)

nancy histoire du passahe marceau bains vapeurs

L’entrée de la Commanderie est surmontée d’un premier étage sculptée et décoré de carreaux polychromes.

Fin XIXe avant qu’existe Nancy-Thermal, les établissements de bains hydrothérapiques fleurissaient à Nancy : Bains du Casino, des Cinq Piquets, Bains douches, simples,  Bains Tivoli.


Encart Est Républicain – 27 septembre 1896
image Nancy Rétro
Yves-dominique Chassagne‎

Le passage Marceau fut créé en 1893 pour mener à un établissement éponyme de bains vapeurs, massages et salons de coiffure.


Est Républicain – 21 décembre 1898

Et ce qu’on en dit au moment de l’inauguration en décembre 1898 :

L’aile gauche des « Bains Marceau » qui vient d’être inaugurée, comprend outre les cabines à baignoires, une salle de bains-douches appelée « Salle Cazalet « , en souvenir du créateur à Bordeaux, en 1892, du premier établissement de bains-douches en France.
Les cabines à baignoires sont spacieuses, coquettes et confortablement meublées.
La propreté la plus complète y sera facilement entretenue. . –
La salle Gazalet renferme dix-huit cabines de bains-douches ou d’aspersion.
Chaque cabine est divisée en deux parties, une pour le déshabillage, l’autre exiguë pour recevoir la douche.

Et d’abord qu’est-ce qu’un bain-douche. Le mot bain rappelle la baignoire ; le mot douche fait songer au jet violent de la lance ; le bain-douche c’est de l’eau tombant d’une pomme d’arrosoir, en pluie bienfaisante extrêmement diluée, qui peut s’arrêter à volonté.
On tire une chaînette, il tombe de l’eau chaude. On arrête on se savonne et on recommence à tirer là même chaînette. ..
L’opération proprement dite du bain dure selon l’habileté de 3 à 5 minutes.
– Le déshabillage et rhabillage de 10 à 15 minutes, de sorte qu’en un quart d’heure, 20 minutes au plus on s’est parfaitement lavé, tout en ayant stimulé son organisme.

Les murs, boiseries de l’établissement sont recouverts d’un vernis émail du plus bel effet.

Il va sans dire que le chauffage est à la vapeur et la lumière à l’électricité.
Cette partie de l’établissement a été exécutée dans moins de quatre mois.

Les entrepreneurs ont été :
Pour la charpente en fer : M. F. Schertzer.
Pour la maçonnerie : MM. France Lanord et Bichaton.
Pour la menuiserie : M. Girardot.
Pour la serrurerie : M. Pister.
Pour la plomberie : M. Nicolas.
Pour la plâtrerie : M. Dinot.
Pour la peinture et vitrerie : M. Petitmangin,
La Société générale électrique a exécuté les travaux d’éclairage.
M. Diébold a établi la canalisation d’eau chaude et de vapeur.
La maison E. Delaroche et ses neveux de Paris a fourni les appareils spéciaux.
M. Demerlé l’un des propriétaires était du reste récemment ingénieur attaché à cette maison..
Tous ces travaux et installation ont été exécutés d’après les profils de MM. Demerlé et Jules Thiébaut, architectes.
Le plan d’ensemble qui nous a été soumis nous promet une installation modèle, et si nous en jugeons par la faible partie qui vient de s’ouvrir, Nancy, aura l’année prochaine des bains spacieux et confortables comme on en trouve dans les grandes villes de France et à l’étranger.

PASSIONNANT !


La maison E. Delaroche et ses neveux de Paris a fourni les appareils spéciaux.

La Maison Marceau proposait pédicures, massages sportifs et fumigations par un personnel diplômé, l’ensemble des prestations étaient recommandées par « messieurs les docteurs ».

image Nancy Rétro
nancy histoire du passage marceau

Il y eut aussi un hôtel et un restaurant !

Hélas, je n’ai rien trouvé quant à la date de la fermeture des Bains Marceau, en 1964, ils étaient encore présents dans l’annuaire !



Annuaire de Lorraine 1913


annuaire de Meurthe et Moselle de 1938.
Ancien porte boite d’allumettes métal
BAINS MARCEAU, HAMMAM NANCÉIEN
merci à Francis Koch

Un grand merci au groupe Nancy Rétro que je vous invite à découvrir  !

Et qui était ce Marceau ?

4 commentaires pour) “histoire de rues – le passage Marceau

    Claudine RONGVAUX said:
    15 mars 2019 at 15 h 21 min

    très intéressant ! merci

    Marie said:
    15 mars 2019 at 15 h 40 min

    Très intéressant, merci !!!

    fuchs said:
    16 mars 2019 at 10 h 01 min

    merci d’avoir mis en valeur cet endroit trop méconnu,donc peu sinon pas entretenu.Dommage.

    Jean-Marie Pérette said:
    17 mars 2019 at 13 h 09 min

    Marceau ma grand mère m’en a parlé quand j’étais enfant. Il était encore fort connu dans les milieux populaires. A tel point qu’un de ses oncles a appelé ses trois fils Marceau, Hoche, Kléber…. Dommage qu’il fut tué si jeune….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *