la mirabelle de Lorraine, une prune d’exception sous IGP :)

Créé le 

La mirabelle de Lorraine est un fruit rond, jaune ou doré à maturité,  issu des clones des variétés Mirabelle de Nancy et Mirabelle de Metz telles quelles ont été inscrites en 1961 au catalogue officiel des espèces (Famille des Rosacées, espèce Prunus Insistitia).

Des « taches de rousseur », un parfum délicat et un noyau qui se détache sans résistance, attestent que le fruit est bien mûr. Le voile blanc qui recouvre l’épiderme est la pruine, une sorte de cire naturelle fabriquée par le fruit pour se protéger des fortes températures.

mirabelles de lorraine igp

L’association « Mirabelles de Lorraine » créée en 1995 regroupe personnes et entreprises passionnées respectant des règles strictes de production. L’association « Mirabelles de Lorraine » est détentrice de l’IGP ( Indication Géographique Protégée ) ainsi que de la marque « Mirabelles de Lorraine »

Il y a tant à dire sur  notre mirabelle de Lorraine…

La Lorraine (Moselle, Meuse, Meurthe-et-Moselle et Vosges) compte 400 000 mirabelliers répartis sur 2 000 hectares de vergers, pour un total de 15 000 tonnes de fruits cueillis environ.

90% de la Production mondiale vient du terroir Lorrain.

site mirabelles de lorraine
C’est ici que j’ai trouvé la majeure partie des informations pour cette page NancyBuzz …

En 1990, 250 agriculteurs lorrains s’unissent pour faire revivre la production de mirabelles et la dynamiser. Trois ans plus tard, la surface plantée est de 5 000 hectares. En 1995, l’association «Mirabelles de Lorraine» gère l’IGP (Indication Géographique Protégée) et la marque du même nom.

L’IGP « Mirabelles de Lorraine »

Regroupés sous le label « Mirabelles de Lorraine », les producteurs sont soumis à des règles très strictes qui garantissent :

  • fruits récoltés et conditionnés en Lorraine
  • teneur en sucre minimale garantie (16° brix, selon l’échelle de calcul de teneur en sucre)
  • produit identifié du verger au consommateur
  • la taille de la mirabelle ne doit pas être inférieure à 22 mm
  • les vergers ne peuvent accueillir plus de 400 arbres par hectare.


De l’histoire

Comme les autres prunes, elle est originaire d’Orient.

Elle aurait été introduite en Provence par le roi René au XV° siècle. Son implantation en Lorraine est attribuée à René II, petit-fils du roi René et duc de Lorraine.

La région de Metz, dont les terrains argilo-calcaires lui conviennent parfaitement, devient très vite son berceau. Elle devient une spécialité locale:  la « mirabelle de Lorraine » figure dès 1762 dans le dictionnaire de l’Académie Française.

Après une vaste épidémie de phylloxera qui détruit le vignoble lorrain au début du XX° siècle, les vignes sont remplacées dès la fin de la première guerre mondiale par des mirabelliers.
Les vergers s’étendent de façon spectaculaire entre 1920 et 1930. La production est à son apogée en 1950, mais décline par la suite, tandis que la région s’industrialise.
Elle est relancée au début des années 1990 par les agriculteurs qui plantent 200000 nouveaux mirabelliers et se regroupent sous le label « Mirabelles de Lorraine ».

De nos jours, la France est le premier producteur mondial de mirabelles. La majorité des fruits provient de Lorraine et le reste, d’Alsace et de Rhône-Alpes. La production varie d’une année sur l’autre au gré des conditions climatiques : elle était estimée à 16118 Tonnes pour 2017/2018.

Au fil de cinq siècles d’histoire, la Lorraine a sculpté le mirabellier à son image. Les arbres d’aujourd’hui ressemblent à ceux que le Roi René avait rapportés des croisades. Entre temps, les mirabelliers se sont fondus lentement dans le paysage lorrain. Ils se sont adaptés à la singularité des sols et aux particularités du climat. Aujourd’hui, les mirabelliers font partie du patrimoine culturel et historique de la Lorraine.



mirabelles en Lorraine

Le terroir lorrain idéal pour les mirabelles

Le climat lorrain  : des nuits fraîches et des journées douces  sont nécessaires aux mirabelles qui ont besoin de passer du chaud au froid pour atteindre une couleur dorée, un taux de sucre optimal et arriver lentement à maturité.
Une température supérieure à 25° est néfaste. Ce qui explique par exemple que les mirabelles aient stoppé leur développement cet été 2020 caniculaire début août.

Le mirabellier possède de petites racines, étalées en surface, qui puisent l’air et la quantité d’eau nécessaire à son épanouissement. Il est parfaitement adapté au sol lorrain riche en argile (plus de 30%) qui reçoit plus de 800 mm d’eau par an. 

Les sols lorrains essentiellement réservés à l’élevage et à la vigne jusqu’en 1900, se sont enrichis de matières organiques, de potasse, de phosphore, d’oligo-éléments… et même de calcium.
Aujourd’hui, toutes ces ressources sont permettent le bon développement des mirabelliers.

L’image contient peut-être : arbre, plante, ciel, plein air et nature



Bénéfiques à la santé

Les mirabelles sont une source importante de provitamine A, un pigment caroténoïde qui se transforme en vitamine A dans l’organisme et joue un rôle important pour l’intégrité de la peau.
Plus une mirabelle est couverte de taches de rousseur, plus elle est riche en vitamine A.

Les mirabelles apportent des vitamines du groupe B nécessaires au renouvellement des cellules cutanées, pour garder une peau saine et un joli teint.
Elles sont également riches en vitamine C.

« Les mirabelles renferment également d’autres pigments (des anthocyanes et des flavonoides), qui ont la propriété d’augmenter la résistance des petits vaisseaux sanguins, ils atténuent la tendance qu’ont certaines peaux sensibles à rougir à la chaleur. »
Elle compte parmi les fruits les plus riches en polyphénols, qui lui confèrent un intérêt dans la prévention cardio-vasculaire et le bon fonctionnement du cerveau.

Riches en fibres (plus de 2 %), et bien tolérées par l’organisme car composées en grande partie de pectines, elles participent au bon fonctionnement intestinal.

500 mg aux 100 g de minéraux et d’oligo-éléments, potassium, calcium et magnésium etc qui, associés aux acides organiques, lui confèrent un effet alcalinisant dans l’organisme (permettant de neutraliser l’excès d’acidité), bénéfique à la santé osseuse. Elle apporte aussi du fer, et avec ses oligo-éléments anti-oxydants (cuivre, manganèse sélénium et zinc) participe à la prévention du vieillissement cellulaire prématuré et ainsi de multiples maladies.

La mirabelle contient un peu plus de sucres que la moyenne des fruits, 12,4% un peu plus de calories, 63 kcal aux 100 g. Une dizaine de prunes (100/150g) apportent l’équivalent de 2 morceaux de sucre et demie,
Elle présente un index glycémique bas, grâce à ses bonnes teneurs en acides organiques et en fibres, notamment en pectine.

Une mirabelle pèse 15 grammes en moyenne.

—————–

  Les fruits de la famille des rosacées –pomme, poire, prune, pêche, abricot, cerise-, à laquelle appartient la mirabelle, sont les aliments les plus fréquemment en cause dans les allergies alimentaires de l’adulte.

(sources Doctissimo)

—————-

La mirabelle doit être consommée rapidement pour ne pas se gâter ou perdre de sa saveur. Elle se conserve au maximum 3 à 5 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur.
Elle peut également être congelée, après avoir été lavée, séchée et dénoyautée

mirabelle de lorraine igp


Et surtout les mirabelles participent à de très nombreuses recettes, tout autant sucrées que salées 🙂

Des recettes sur le site Mirabelles de Lorraine – ici



La Maison de la Mirabelle à Rozelieures, un lieu incontournable.

On y trouve mirabelles, cosmétiques et aussi tous les alcools issus de ce fruit.

ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *