que savons-nous de Saint Léon ?

Créé le 

Brunon de Dagsbourg serait né en 1002 à Eguisheim.

nancy histoire de saint léon
statue de Saint Léon signée Cochinaire
Eglise Saint Léon – Nancy

Il fait ses études à Toul puis entre dans le clergé de la cathédrale. Il est nommé évêque de Toul à 23 ans…

Portant le titre de Comte-Evêque, Seigneur temporel et prince du Saint-Empire, il visite fréquemment son diocèse, il restera évêque de Toul jusqu’en 1052 .

Grâce à son parent, l’empereur Henri III le noir, Brunon est désigné comme pape par la diète de Worms, avant d’être élu par le peuple de Rome le 2 janvier 1049. il pense alors le nom de Léon IX.

Grand voyageur équestre, il parcourt l’Europe en vue de faire appliquer de nombreuses réformes. On possède de lui lettres et petits traités .

En mai 1053, avec l’armée pontificale, il part en campagne dans le sud de l’Italie contre les normands ; ceux-ci le font prisonnier.
Libéré en février 1054, il rentre à Rome, très marqué par cette défaite et la mort de ses soldats .

Sous son pontificat sera consommé le schisme entre Rome et Constantinople, sans qu’il ne puisse l’éviter. Schisme dont la chrétienté souffre encore aujourd’hui .

Il meurt en 1054 ; inhumé dans la basilique Saint-Pierre où son tombeau se dresse dans le croisillon gauche du transept.

Sa fête est le 19 avril.

Il existe plusieurs saints Léon :
Léon de Patare (IIIe siècle), martyr en Lycie avec Parégoire, Léon Ier le Grand († vers 461), pape,
Léon de Sens († vers 538 ou 541), évêque de Sens vers 533-538 ou 541,
Léon de Catane († 787), évêque de Catane, thaumaturge,
Léon de Carentan (° vers 856 – † vers 890), ou Léon de Bayonne, évêque de Rouen puis évêque de Bayonne où il fut assassiné, évangélisateur du Pays basque,
Leo Tanaka († 1617), avec Ferdinando de Ayala et Alfonso Navarrete, bienheureux, missionnaires espagnols, martyrs décapités à Omura au Japon

L’église Saint-Léon de Nancy est une église de style néogothique bâtie de 1860 à 1877 par l’architecte Léon Vautrin (1820-1884), surnommé « l’architecte aux cent vingt églises » !

A la suite de la construction de la voie ferrée Nancy-Paris en 1852, la zone située à l’ouest de cette voie commence à s’urbaniser.

Le 22 janvier 1859, Alexis Basile Alexandre Menjaud, évêque de Nancy et de Toul, donne mission à l’abbé Eugène Alexis Noël de créer un nouveau centre religieux (église et écoles). Il est décidé de dédier la nouvelle paroisse à Saint Léon IX, pape, qui fut évêque de Toul de 1026 à 1052.

nancy histoire de l'église saint léon

Le nouveau curé trouve à acheter une vaste propriété, dite du Château Carré, dont le bâtiment central est encore le presbytère.

 

eugene alexis noel nancy eglise saint leon

 

Le 25 août 1860, une chapelle provisoire étant ouverte depuis quatre mois, le premier coup de pioche est donné sous la direction de l’architecte Léon Vautrin, qui dirigera les travaux jusqu’à leur achèvement, ce qui donnera à l’église une unité de style.

Le 8 septembre 1861, alors que les portails étaient déjà élevés, avait lieu la pose de la première pierre, située sous le pilier droit de la tribune.

Le 10 novembre 1862, la nef est terminée, la première messe est célébrée dans cette moitié d’église.
Le 17 octobre 1864, la tour nord est achevée et reçoit cinq cloches qui viennent d’être bénites.
La raréfaction des dons et la guerre franco-allemande de 1870 ralentissent les travaux ; il faut attendre le 23 mars 1874 pour célébrer au maître-autel.

Enfin, la tour sud étant construite et le parvis aménagé, l’église est consacrée le 19 avril 1877.

Tout n’est pas terminé pour autant. L’église n’a pas encore d’orgue. Le buffet d’orgue fut réalisé par le célèbre ébéniste de l’école de Nancy : Eugène Vallin.
L’orgue Cavaillé-Coll de 1889 fut remplacé en 1975 par un orgue néoclassique du facteur Danion-Gonzalez, de Rambervillers.

Les vitraux subiront des dommages pour diverses causes (incendie dans la propriété voisine, guerre et grêle). Certains pourront être restaurés, mais d’autres devront être remplacés.

Les tympans des portails seront réalisés en 1902 par Victor Huel, pour le central, en 1927 par Auguste Vallin, pour les latéraux.

nancy histoire de l'église saint léon

A la suite du concile Vatican II, il a fallu repenser le chœur, dont l’aménagement actuel date de 1979-1980.

En 1991, la ville de Nancy restaure entièrement l’extérieur et met le bâtiment en valeur par des illuminations.

Le dernier étage des tours reprend la forme octogonale de celles de la cathédrale Saint-Étienne de Toul.

Et voilà, encore un lieu devant lequel nous pourrons passer fièrement !

source wikipédia pour l’histoire de l’église.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *