Stanislas et Clara, une histoire de rhinocéros !

Créé le 

Je l’avais rencontrée à l’Occasion de l’Opération des Histoires Galantes. Depuis Pascale Debert continue d’animer le site Couleurs XVIIIe, un site qui regorge d’histoires lorraines !
En voici un extrait, celui concernant Clara, le rhinocéros de Stanislas, plutôt cocasse 🙂
Et je vous invite à sans modération à parcourir ce site passionnant !

le rhinocéraos de Stanisla Leczinski

En 1749, une rhinomania s’empare de la cour de Lunéville !…

le rhinocéros de Stanisla Leczinski

Clara, rhinocéros femelle âgée de onze ans, est exposée sur la place du château de Lunéville, et elle va provoquer une hystérie collective.

C’est la première fois que l’on voit en Europe un rhinocéros en chair et en os…et les courtisans de Stanislas ne se lassent pas de l’admirer, ils vont jusqu’à porter des perruques « à la rhinocéros »…!

Clara est une petite orpheline, née au Bengale et vendue à l’age de trois ans à Douwe Mout van der Meer, un capitaine de la Compagnie Néerlandaises des Indes Orientales.

Ayant rapidement compris l’intérêt économique de sa protégée, le capitaine hollandais démissionne pour entamer avec elle une tournée européenne.

Il lui fait construire un véhicule spécial et engage du personnel pour la nourrir et entretenir constamment sa peau humide en la massant avec de l’huile de poisson.

La troupe traverse ainsi l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Europe centrale puis l’Angleterre. Douwe Mout qui a un excellent sens du commerce, fait payer l’entrée à ceux qui veulent la voir, et commercialise, gravures, affiches, médailles et même des fioles d’urines de rhinocéros sensées posséder des vertus curatives !

Célébrée par les artistes, Clara rencontre l’enthousiasme des foules, des poèmes et des chansons sont écrits en son honneur. On nomme un navire de la Marine Royale « Rhinocéros » en 1751.

Le célèbre naturaliste Buffon examine Clara sous toutes les coutures et Casanova lui-même succombe aux charmes de Clara et le relate dans ses Mémoires.

On fabrique des rhinocéros en porcelaine de Meissen, des pendules « à la rhinocéros ». La rhinomania lancée par Clara traverse le XVIIIe siècle et durera bien après sa mort, en avril 1758 à Londres…

La venue du rhinocéros à Strasbourg a été l’occasion de deux frappes de médailles, gravées toutes deux par Jean Daniel Kamm.


En lire plus sur www.wikiwand.com/fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *