Tapis historique de la basilique de Notre Dame de Lourdes et blason de Nancy

Créé le 

En allant visiter Nathalie Lalonde hier avenue Général Leclerc, je passais devant la basilique Notre Dame de Lourdes.

 

notre dame de lourdes nancy

Un affichage sur un des piliers m’intriguait : Exposition du Tapis historique.

Vous pouvez vous aussi pousser les portes de la basilique si votre cœur s’y prête…

Le 15 août 1914, Monseigneur Turinaz, recommandait sa cité épiscopale à la vierge de Bonsecours et il faisait le vœu que si les allemands n’entraient pas à Nancy on achèverait au plus tôt l’église du Montet (notre basilique actuelle).

En 1918, le vœu de monseigneur Turinaz fut renouvelé et confirmé par la population nancéienne.
Le dimanche 3 février, toutes les paroisses de Nancy, conduites par leurs curés se succédèrent de demi-heure en demi-heure au pied de Notre-Dame de Bonsecours.
La ville de Nancy fut à l’abri des attaques massives par lesquelles l’Allemagne s’efforçait de percer notre front.

Le 11 novembre 1918 toutes les cloches de France sonnaient la victoire !

La Lorraine n’oublia pas les promesses faites et le 17 novembre, les 14 paroisses de Nancy revenaient remercier Notre-Dame de Bonsecours.
Désormais le vœu de Monseigneur Turinaz allait s’accomplir. Le chantier de la basilique reprit. 

 

le tapis de notre dame de  lourdes de nancy

Le tapis rappelle ce vœu et cette protection de la vierge Marie.

Il fut brodé dans cette période d’entre-deux guerres par les paroissiennes de Nancy.
Découpé en trois morceaux facilitant son transport il est composé ainsi de 375 carrés de 50 par 50 cm. Fabriqué à domicile, ils ont été assemblés sur place.

 

tapis notre dame de lourdes nancy

Au centre du tapis le sigle NDL (Notre-Dame de Lourdes), l’inscription « les paroissiens de Nancy reconnaissants 1914-1918 «  encadrés par les armoiries pontificales et épiscopales (Monseigneur Turinaz et Monseigneur de la Celle), ainsi que le blason de Nancy.

Ce tapis est exposé en ce mois de mai à la basilique. De 7h30 à 19h30 tous les jours.

 

Blason de Nancy

blason de la ville de nancy

Le chardon était dans les idées du Moyen-âge un emblème de la Vierge.

L’origine du chardon de Nancy est à rechercher dans les emblèmes du Roi René d’Anjou dont René II est un descendant. Après 1489, le chardon comme emblème du Duc René II se multiplie.

Par la suite, les lorrains s’approprièrent cet emblème de leur souverain qui devint le symbole de l’énergique résistance opposée aux ennemis qui attaquaient la ville. Celui-ci est considéré comme une allusion à la résistance nationale contre l’ennemi bourguignon.

En 1575, Le blason fut octroyé définitivement à la Ville de Nancy par lettres patentes de Charles III ; il servit à désigner la seule Ville de Nancy. Cet emblème est composé d’un écu d’argent orné d’une tige arrachée verdoyante d’un chardon à deux feuilles piquantes au naturel, à la fleur purpurine, surmonté des armes pleines de la Maison de Lorraine.

Les armoiries de la Ville de Nancy qui se composaient de deux parties : le chardon et les armes pleines de Lorraine en chef, furent accompagnées d’une devise apparue pour la première fois sur une ancienne médaille datant de la fin du XVIe siècle : Nul ne s’y frotte.

En 1616, on changea cette devise française en une devise latine  » Non Inultus Premor « .
En 1825, aux armes pleines de Lorraine furent ajoutées une bande de gueules chargée de trois alérions d’argent, et plus tard, les annexes honorifiques.

en savoir plus sur le blason de Nancy – ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *