je vous emmène dans les coulisses du chantier Grand Nancy Thermal

Créé le 

chantier nancy thermal

Ce dernier week-end de septembre la Métropole du Grand Nancy a proposé à tous ceux qui le souhaitaient de parcourir le chantier thermal lors de visites commentées.
Comment s’organisent les espaces ? La piscine ronde est-elle préservée ? A quoi correspond le bâtiment en construction ? Y aura-t-il un hôtel, un restaurant ? Comment pourrons-nous profiter des espaces ouverts au public ? Combien de bassins ? et d’autres questions encore qui se font plus nombreuses avec l’avancement des travaux.

visite du chantier grand nancy thermal architecte paris anne damians

C’est avec les équipes de la Métropole et Anne Démians, architecte et urbaniste, que nous avons en amont arpenté le chantier. Les équipes s’activent pour une livraison prévue en 2022 et une mise à disposition du public en 2023.

florence galllard nancybuzz visite nancy thermal
C’est parti 😉😁

chantir grand nancy thermal

  En 1909, Louis Lanternier, architecte de renom et conseiller municipal de Nancy rêve d’un grand établissement thermal nancéien pour poursuivre l’extension de la ville au moment où plus de 200 millions de visiteurs s’y pressent pour découvrir l’Exposition internationale de l’Est de la France.

En 2016, La Métropole du Grand Nancy relance un projet d’envergure pour exploiter l’eau du quatrième forage à des fins thérapeutiques. C’est la renaissance thermale de Nancy (extension des thermes Lanternier) et le développement des activités aquatiques traditionnelles. Ce qui fera de Nancy Thermal le seul établissement en France de ce genre et de cette dimension, installé au centre d’une grande agglomération.

Nancy Thermal en chiffres :
• Jusqu’à 700 emplois pendant les travaux
• Plus de 250 emplois dans le futur établissement
• Jusqu’à 2 000 emplois indirects générés par l’ouverture du site
• 15 830 m2 intérieurs et 15 540 m2 extérieurs de surface bâtiment thermal (parking, hôtel, thermes, bien-être)
• 4 680 m² intérieurs et 4 750 m2 extérieurs de surfaces bâtiment piscine olympique (sports et loisirs)
• 7 550 m2 de surfaces techniques
• 3 230 m2 de surface de bassins
• Coût : 66,7 M€ HT
• Environ un million d’entrées par an pour le futur complexe aqualudique

© Architectures Anne Démians

Le site sur plus de 4 hectares regroupera un espace aqualudique au sud, un espace bien-être central
et en jonction avec le lycée chopin, un espace de verdure.

L’espace aqualudique

la piscine olympique Louison Bobet

Les bassins extérieurs sont placés dans le prolongement de la grande nef du bassin olympique (continuité des activités de même nature) pour qu’ils soient exposés en plein soleil. L’emplacement choisi est le seul endroit où le soleil arrive à toute heure. Les vestiaires sont en sous-sol.
Le parking est lui glissé sous les thermes.

Le centre aqualudique et sportif de 2 500 m² sera dédié à la détente et à la pratique du sport et se composera de plusieurs espaces intérieurs :
• Le bassin olympique actuel de 50 m rénové
• Une halle ludique intérieure composée d’une pataugeoire, de jeux d’eau et d’un toboggan
• Une salle de fitness et une de cardio-training Des espaces extérieurs
• Deux bassins nordiques (ouverts toute l’année) : un bassin de natation de 50 m avec quatre lignes d’eau et un bassin de loisirs destiné à la détente (comprenant une zone de faible profondeur pour toute la famille et une zone avec bains bouillonnants et lits à bulles)
• Des équipements ludiques adaptés à tous avec un bassin de plongeon (de différentes hauteurs) avec un mur d’escalade, une pataugeoire, deux splash-pad avec canons à eau, jeux d’eau, un pentagliss, des terrains de jeux et un solarium végétal.
Les espaces intérieurs communiqueront avec les deux bassins nordiques extérieurs.

Composée de luxueux thermes ainsi que d’une vaste piscine d’eau thermale conçue comme des bains municipaux, la station thermale érigée à la veille de la première guerre mondiale constitue un ensemble atypique par son implantation en milieu urbain et les différents publics visés.

Depuis le 3 novembre 2020, par arrêté de la Préfète de région, sur proposition de la Commission régionale du patrimoine et de l’architecture du Grand Est sont désormais inscrites au titre des Monuments historiques, en raison de leur intérêt historique et artistique, les parties suivantes du bâtiment des thermes :
-le hall principal,
-la piscine ronde,
-le pavillon de la source,
-la galerie Nord, la galerie Est du bâtiment des thermes,
-la grande piscine d’eau thermale,
-l’actuelle piscine olympique.

L’espace bien-être

L’accès de l’espace bien-être sous le dôme central.

L’espace bien-être de 895 m² proposera tout un éventail de soins accessibles à tous.

La partie couverte :
• Différents bassins intérieurs dont la piscine ronde rénovée et équipée de buses et de jets hydromassants, un tout nouveau bassin d’hydrothérapie légère (buses, cols de cygne, lits à bulles…), trois petits bassins (chaud, froid, de marche en eau fraîche)
• Des salles de relaxation (tisanerie, grotte musicale, marbres chauffants…)
• Des espaces de détente et de repos

L’offre extérieure, ouverte toute l’année :
• Un bassin nordique d’hydrothérapie et de nage
• Le bassin intérieur d’hydrothérapie communiquera avec le bassin nordique extérieur pour un passage en douceur de l’un à l’autre.

L’offre Wellness :
• Saunas
• Jacuzzis, dont un extérieur agrémenté d’une cascade
• Hammam
• Un solarium avec terrasse
• Un jardin Zen
• Des espaces de repos
• Des cabines de soins

Il y a deux semaines, un nouveau dôme en bois lamellé collé en épicéa provenant des Vosges a été posé sur le toit du futur centre thermal !

15.50 mètres de hauteur de charpente et un poids de 14 tonnes !
Il culmine à 21.80 m.

Ce dôme répond au projet Lanternier non réalisé en son temps

A l’intérieur, le dôme nouveau est vertical, largement ouvert, et présentera un lustre suspendu en polycarbonate, régulateur de lumière passif et diffuseur qui décomposera les rayons du soleil.

Il chapeaute les nouveaux bassins d’hydrothérapie. En demi-niveau, les cabines de soin.

La piscine ronde

La piscine ronde, que tous les nancéiens sont soucieux de voir renaître sera dégagée des cabines qui l’encerclaient pour ouvrir sur l’espace sur l’extérieur, côté parc Sainte-Marie. Elle sera en accès avec l’espace bien-être.

Le bassin qui fuyait et se trouvait fermé depuis quelques mois est complètement réhabilité. Les éléments anciens (pourtour, sculptures du bassin, colonnes) sont protégés et seront rénovés.

La galerie Nord

chantier grandnancy thermal travaux

En 1933, la galerie Nord, initialement ouverte est fermée. Le marché est attribué alors à l’entreprise nancéienne des Ateliers Jean Prouvé.
Les châssis sont exécutés en profils à chaud. Ce dispositif de construction de menuiseries métalliques est breveté en 1931 par les Ateliers Jean Prouvé.
Les menuiseries métalliques des Ateliers Jean Prouvé sont dans un état de conservation moyen.

galerie nord

Les verres à motifs Art Déco sont l’oeuvre du maître-verrier André Lemoine qui utilise un procédé de « vitraux blancs » très en faveur depuis 1925.
Ces ouvrages seront restaurés et reposés pour assurer le cloisonnement intérieur de la galerie Nord.

Le dôme de la galerie nord, la Fontaine des Trois-Grâces

Sous le dôme rénové avec soin, la fontaine de 1912, issue des catalogues des fonderies du Val d’Osne et édifiée à l’emplacement du gisement de la source Lanternier, est encore en place.

La fontaine Lanternier est en très mauvais état ! endommagée par l’eau minérale qui présente un taux de fer et de souffre très élevé.
Le dessin originel des trois grâces n’est quasiment plus lisible.
Une nouvelle fontaine en fonte, coulée d’après le moule des fonderies du Val d’Osne, sera mise en oeuvre.

L’approvisionnement en eau

Profitant sur le site d’une source abondante aux vertus thérapeutiques, l’eau qui en est extraite est aussi bien valorisée pour les soins que pour les fonctions ludiques du bâtiment.

La source thermale, chaude naturellement, permet de couvrir l’essentiel des besoins en chaleur d’un tel ouvrage tout en assurant un apport en eau limitant son impact sur le réseau d’eau potable de la ville.

-En complément, Grand Nancy Thermal sera raccordé au réseau de chaleur urbain principalement alimenté par des ENR (valorisation énergétique des déchets, biomasse, cogénération). Ce réseau de chaleur évite la production de plus de 3 000 tonnes de CO2 par an.

D’importantes économies d’eau sont réalisées par la mise en place d’un traitement alliant filtration lente sur des billes de verre recyclées et déchloramination UV, permettant de garantir la meilleure qualité d’eau aux usagers.

Des couvertures thermiques sont prévues sur les bassins extérieurs qui sont utilisés tout au long de l’année. Ces dispositifs permettent de réduire de presque 5 000 MWh/an la consommation de chaleur du site et évite l’émission de 450 tonnes de CO2/an.

L’extension

Un hôtel-résidence de standing pour les curistes avec des chambres sur le parc ou donnant sur le nouveau dôme.

Le hall placé, lui, au rez-de-chaussée de l’ouvrage neuf, présentera une adresse sur la rue du sergent Blandan.

façade Sergent Blandan

Un hôtel-résidence de standing de 76 appartements pourra accueillir les curistes (cures de longue durée) et se situera sur les deux étages hauts de l’extension.

restaurant grand nancy thermal

Au rez-de-chaussée de cette extension, un restaurant ouvert également aux nancéiens.

La façade

La couleur retenue est le gris foncé pour les parements métalliques. L’extension, habillée de cassettes d’aluminium thermolaqué, est construite à partir d’éléments porteurs verticaux.
Les ouvertures seront agrémentées de panneaux coulissants ajourés pour assurer l’intimité aux curistes.

Le site en travaux

Le projet finalisé

source-lanternier-nancy

Et voilà visite de chantier terminée 🙂 vous pouvez encore lire l’histoire de la source Lanternier sur NancyBuzz et visiter régulièrement les site de Grand Nancy Thermal.

plus d’infos sur le site GrandNancy THERMAL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *