Le Livre sur la Place – il grandit à Nancy, focus sur Vincent Remy

Créé le 

En juillet, rencontre avec Madame Rossinot.
Nous lui devons beaucoup. Sans elle, Le Livre sur la Place ne serait pas cette manifestation que nous connaissons tous, des auteurs et des visiteurs affluent de toutes les régions de France.
Du vendredi 12 au dimanche 14 septembre, nous allons retrouver ce chapiteau place Carrière, évocateur de détente, culture, échanges, connaissances…
Chacun le sait nous pouvons y passer de nombreuses heures. Le matin de préférence si l’on souhaite préserver ses chaussures !

vincent remy écrivain un prof a changé ma vie

Je souhaitais lire et vous parler d’écrivains enfants de Nancy. Madame Rossinot est venue à mon aide, je commencerai ces focus par Vincent Remy, auteur d’un premier livre « Un prof a changé ma vie ».

vincent remy, un prof a changé ma vie

Ses racines sont lointaines, remontons à la guerre de 1870 avec un arrière grand-père figure de héros au sein de la famille, qui fut fait prisonnier et parvint à s’échapper. L’image est prégnante.

Il naît à Nantes à la fin des années 50, une famille qui compte 5 frères et sœurs.
Jeune adolescent, il vient vivre à Nancy. C’est un dépaysement, la ville n’est pas telle qu’on la connaît aujourd’hui, les façades ne sont pas rénovées… quid de la douceur nantaise ?

Mais le quotidien n’est pas sans surprise, il va au lycée Poincaré avec Charlélie Couture et se lie d’amitié avec Sébastien Danchin ( festival Nancy Jazz). Son maître au cinéma est François Truffaut – L’enfant Sauvage est sur les écrans en 1970. La télé n’a pas encore envahi tous les foyers, à la fac il découvre le cinéclub avec Roger Viry Babel, c’est son oxygène…

Son âme de saltimbanque est nourrie, prête à lui souffler le vent d’ailleurs. Ailleurs il connaît déjà puisqu’il a passé son année de terminale à Glasgow !

Il intègre Sciences Po Paris ( Erik Orsenna est son professeur, on le retrouve au premier chapitre du livre ).

C’est encore le temps du service militaire, une place à Matignon mais l’ambiance est une blessure, on l’envoie en Allemagne en camp disciplinaire. Il en sort au bout de 45 jours, il pèse 43 kg …

Le tourbillon le reprend, une licence de journalisme à Strasbourg et il revient pour travailler à L’Est républicain puis les Dernières Nouvelles d’Alsace… et Télérama où il est aujourd’hui rédacteur en chef et … libre.

Son livre ? une suggestion faite par un éditeur qui ne s’était pas trompé. Des portraits de personnalités qui ont rencontré un jour un prof qui a ouvert un tiroir insoupçonné ou su expliqué … Il se lit comme un recueil de nouvelles, à chacun d’y trouver peut-être son ressort.

Vous rencontrerez Vincent Rémy sur le stand des auteurs lorrains, celui du Lez’Art.
Saluez le, c’est un homme sympathique, je l’ai vu à l’écran, il redoutait ce tourbillon médiatique… 

___________________________________________
Le stand du Lez’Art sur NancyBuzz.
Je vous invite à consulter le programme sur la page internet du Livre sur la Place.
et l’article des Dernières Nouvelles d’Alsace sur Vincent Remy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *