heure d’été, heure d’hiver, des nuits blanches à en débattre en perspective !

Créé le 

Bruxelles préconise la fin du changement d’heure en Europe.
Les Européens sont nombreux à espérer l’arrêt du changement d’heure.
Ce dimanche 31 mars à 2 heures du matin nous passerons à l’heure d’été…

Cette mesure créée par l’homme a été appliquée pour la première fois en 1916 en avançant les horloges d’une heure pendant l’heure d’été…

Puis, abandonnée suite à la Seconde guerre mondiale, l’heure d’été a fait son retour 60 ans plus tard, en 1976, suite à un choc pétrolier (envolée des prix du pétrole).
A ce moment-là, les centrales au fioul produisaient la majeure partie de l’électricité et la mesure d’économie d’énergie du changement d’heure devait être temporaire, le temps des restrictions pétrolières. Elle a finalement été généralisée au sein de l’Europe dans les années 80.

Pour gérer au mieux ce cap du changement horaire d’été, les spécialistes du rythme chronobiologique conseillent de se coucher un peu plus tôt la veille, mais aussi de s’octroyer une petite sieste le lendemain.
Des deux changements horaires de l’année, c’est l’heure d’été qui a le plus d’impact sur le corps humain : elle vient nous éloigner de deux heures de l’heure solaire.

Suppression ?

Près de 84 % des 4,6 millions d’Européens sont favorables à la fin du changement d’heure.
Consultés par l’Assemblée nationale, les français plébiscitent l’heure d’été, sans doute pour ses longues journée.

La Finlande, la Pologne ou encore la Lituanie réclament la suppression de ce dispositif depuis des années….

Le Parlement européen a voté mardi 26 mars la fin du changement d’heure saisonnier, au printemps et en automne. Les Etats membres ont jusqu’à 2021 pour choisir leur fuseau horaire.

Une première grande consultation sur internet concernant le changement d’heure a été organisée durant l’été 2018 auprès des citoyens européens et des Etats membres par la Commission européenne. 

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne,  avait alors déclaré lors de son discours sur l’état de l’Union prononcé le 12 septembre 2018, que le changement d’heure devait « être aboli ». Et d’ajouter : « Les Etats membres doivent décider eux-mêmes si leurs citoyens doivent vivre à l’heure d’été ou à l’heure d’hiver ».

Lancée en france sous la forme d’un questionnaire citoyen en ligne, par l’intermédiaire de la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale, la consultation a donné le résultat suivant communiqué ce mercredi 5 mars 2019 : 2,1 millions de personnes ont participé au vote, 83,71% des personnes qui ont répondu  ont choisi de mettre fin au changement d’heure.

Entre heure d’été et heure d’hiver, 59,17% préfèrent l’heure d’été.

Mardi 26 mars, c’était au tour des eurodéputés de voter au sujet de la fin du changement d’heure en 2021. 
Ils se sont prononcés « pour » à 410 voix, versus 192 voix « contre » et 51 abstentions, ce vote donne la position du parlement européen.
Les Etats membres pourront, selon le projet législatif actuel, soit effectuer un dernier changement d’heure d’été fin mars 2021 pour rester ensuite tout le temps à l’heure d’été ; soit réaliser un dernier changement d’heure d’hiver fin octobre pour se maintenir ensuite à l’heure d’hiver permanente.

Ces résultats vont pouvoir maintenant être remis aux institutions européennes. Mais, pour l’instant, rien n’est encore acté ni définitif. Il faut que tous les pays membres se coordonnent sur un mécanisme qui n’affectera pas le bon fonctionnement du marché européen.


Chaque pays membre de l’Union aura  le droit de se positionner sur son fuseau horaire préféré. Ils ont jusqu’à 2021 pour choisir.

Ceux qui préfèrent garder l’heure d’été de façon permanente devront régler leur montre une dernière fois le dernier dimanche de mars 2021. Pour ceux qui préfèrent rester à l’heure d’hiver, ce sera le dernier dimanche d’octobre 2021.

Rester à l’heure d’été, l’impact

Il n’y a pas que choisir entre des apéritifs estivaux jusqu’à 22h et ne pas voir le soleil se lever avant 10 heures du matin en plein hiver (pour se coucher à 18 heures) à Paris.
Une simulation, bien que les paramètres à prendre en compte soient plus nombreux encore, est proposée par le Sénat. 

L‘ACHED, l’Association contre l’heure d’été double, qui a longtemps milité contre le changement d’heure, estime aujourd’hui que l’heure d’été n’est pas la plus adaptée à un bon rythme chronobiologique, l’heure d’hiver étant plus proche de l’heure « naturelle », celle qui est dictée par le soleil.

Instauré en France en 1976, le passage à l’heure d’été est de plus en plus controversé. Perturbation du sommeil et de l’horloge interne, dangers pour la sécurité routière, économies d’énergie insuffisantes… de nombreuses études pointent du doigt les effets néfastes de ce système.

Infographie: Heure d'été : quelle conséquence sur nos journées d'hiver | Statista

Vous trouverez plus d’infographies sur Statista

Les conséquences dans l’ouest de la France, à Brest par exemple, sont plus importantes que dans l’est. Le soleil s’y lèverait en effet bien plus tard en plein hiver si la France passe à l’heure d’été. Les 900 kilomètres séparant la ville de Strasbourg de la ville de Brest créent déjà un décalage d’environ une heure entre les heures de lever et de coucher de soleil dans ces localisations, quelle que soit la saison.

2019 Date du changement d’heure

La date du changement d’heure reste fixée de la même manière chaque année : le dernier week-end de mars pour le changement d’heure d’été et le dernier week-end d’octobre pour le changement d’heure d’hiver.

Le changement d’heure d’été 2019 à 2 heures du matin, en attendant des débats qui se transformeront sans doute en nuits blanches…

Sources Linternaute et LCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *